Kobé, c’est le boeuf

Nous voilà donc rendus à Kobé c’est le moment de déguster la spécialité locale :  le bœuf de Kobé et de vérifier que sa réputation n’est pas surfaite.

Première chose à faire, trouver un restaurant. Le plus simple, demander conseil à l’accueil de notre hôtel.

Adresse et coupon en poche, nous voilà partis à quelques pâtés de maisons de notre logement.

Le restaurant se trouve à l’étage, ce n’est pas la brasserie du coin, ambiance feutrée et serveur stylé. Le menu propose de la viande pour tous les goûts mais pas toutes les bourses. Le ticket d’entrée est à 2500 yens pour 80g (environ 19,00 € soit 237,50 € le kilo). Le morceau le plus cher, un Chateaubriand a 58 000 yens les 300 g ( 445,00 € ce qui nous donne la modique somme de 1 483,00 € le kilo). Non, pas de faute de frappe n’y d’erreur vous avez bien lu, presque 1 500 € le kilo de viande.

Kobé B 03

Nous sommes restés raisonnables, 2500 yens les 80 g et 5500 yens les 120 g auront été nos choix pour ce dîner pas très bon marché mais après tout, les vacances sont faites pour ça.

Amuse bouche, entrée, plat dessert, le point culminant aura été la pièce de boeuf cuite selon les conseils de notre maitre d’hôtel, saignant mais pas trop et surtout pas « well done », ça aurait été un sacrilège.

En effet, le boeuf de Kobé est excellent, il fond dans la bouche, c’est un régal. Si vous aimez la viande et que vous avez la chance comme nous de séjourner au Japon, n’hésitez pas à goûter le boeuf de Kobé que vous pourrez trouver partout au Japon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s